Préparation

Quelle randonnée envisager?

Une bonne préparation est indispensable à la sécurité des randonnées en montagne. Consacrez-lui assez de temps et consultez des cartes actuelles, des guides ou Internet.

Randonner en montagne est une activité exigeante. Une bonne préparation permet d’éviter bien des désagréments. Planifiez le parcours et le temps nécessaire en prévoyant une marge de sécurité ainsi qu’un itinéraire alternatif. Informez-vous sur:

  • le point de départ, la destination et le parcours
  • la distance et le profil avec les dénivelées: les dénivelées sont l’élément déterminant d’une randonnée en montagne. Comptez davantage de temps pour les montées, qui sont plus fatigantes. De longues descentes peuvent faire souffrir les genoux.
  • le temps nécessaire et les marges de sécurité à prévoir: les temps indiqués sont des valeurs moyennes approximatives qui n’incluent pas les pauses. Prévoyez donc suffisamment de temps pour celles-ci et pour les imprévus. Avec des enfants, des personnes âgées ou en groupe, les temps indicatifs sont insuffisants.
  • les itinéraires alternatifs: si le descriptif de l’itinéraire mentionne des passages difficiles et exposés, cherchez des itinéraires alternatifs ou des raccourcis pour les éviter si nécessaire.
  • les possibilités de restauration et d’hébergement: si vous voulez manger ou dormir en montagne, assurez-vous de l’emplacement exact de la cabane, de ses horaires d’ouverture et veillez à ce qu’elle soit gardiennée. Réservez toujours vos lits à l’avance et annulez votre réservation si nécessaire.

Tenez compte des exigences, de l’état du chemin et de la météo.

  • Catégorie de chemin de randonnée: l’itinéraire suit-il un chemin de randonnée, un chemin de montagne ou un chemin de randonnée alpine? Ces trois types de chemins présentent des exigences différentes. Optez pour celui qui vous convient.
  • Autres exigences: informez-vous aussi sur le degré de difficulté, les passages raides ou exposés, l’isolement et les possibilités de ravitaillement, l’altitude, etc.
  • Etat du chemin: après la pluie, les chemins sont mouillés et glissants, les passages exposés peuvent être dangereux. Au début de l’été, il peut souvent y avoir des champs de neige restante en altitude. Vous obtenez des informations sur les conditions actuelles par le biais des gardiens de cabanes, du personnel des remontées mécaniques, des webcams ou de sites Internet.
  • Prévisions météo locales: même s’il fait beau dans la vallée, assurez-vous du temps qu’il fait en montagne. Les différences peuvent être considérables. Informez-vous impérativement de l’évolution de la météo et du risque d’orage pour l’ensemble de la journée.
  • Risque d’orage: Il est fréquent en été. Si vous décidez néanmoins de randonner, mettez-vous en route de bonne heure, prévoyez des itinéraires alternatifs ou des raccourcis et observez l’évolution de la météo. En cas de fort risque d’orage, ne prévoyez pas de randonnée longue sans possibilité d’interruption.
  • Signalez votre départ à une tierce personne et indiquez-lui votre itinéraire, en particulier si vous randonnez seul.
  • Imaginez que vous ayez besoin d’aide et que personne ne sache où vous êtes. Indiquez donc votre itinéraire et votre destination à un proche, même si vous partez à deux ou en petit groupe.
  • N’oubliez pas de signaler votre retour à cette personne.